Les KOL : une façon innovante de les impliquer et de mettre en avant leurs techniques

Un chirurgien est un médecin ; c’est aussi, historiquement, un artisan. Pendant des siècles, ce professionnel concevait ses propres outils et instruments de travail, pour qu’il réponde le mieux possible à ses besoins lors des opérations et interventions.
Le Key opinion leader ou KOL* est un chirurgien d’exception, dont le savoir-faire et l’influence sont reconnus par ses pairs. Il est le premier à reconnaître l’importance du bon instrument et la valeur du geste technique dans l’exercice de sa profession.

Collaborer avec un KOL est donc crucial pour toute entreprise de dispositif médical. Dans cet article, on vous dévoile une façon innovante de les impliquer pour mettre en avant leur technique et leur savoir-faire.

Les KOL* : des leaders d’opinion reconnus par leurs pairs

Du KOL au dispositif médical : un continuum dans le soin

Un chirurgien sans ses instruments, sans dispositif médical fiable, au service de son art, ne peut rien faire. Comme tout artisan, ce professionnel reconnaît l’importance vitale de l’outil, son excellence, son aspect facilitateur voire disruptif dans son métier.

Il est donc spontanément ouvert à une collaboration avec une entreprise de dispositif médical. Encore faut-il qu’il juge ce dispositif et sa mise en application réellement innovants. Cela vaut encore plus pour le KOL, naturellement très sollicité. La plus-value du dispositif médical réside donc aussi dans la manière qu’il a de mettre en valeur le savoir-faire du spécialiste.

Le désir de participer à une avancée de la chirurgie

Participer à l’élaboration ou la transmission d’un nouveau dispositif médical est une manière pour le KOL de s’inscrire dans une longue lignée de défricheurs, une avant-garde scientifique et médicale qui fait avancer toute la profession.

Cet aspect de codĂ©veloppement, basĂ© sur l’intĂ©rĂŞt et la curiositĂ© scientifique, est aussi encouragĂ© par la lĂ©gislation, devenue plus contraignante dans ce domaine.

L’obligation de se former pour les chirurgiens

Le désir de transmission, commun à de nombreux KOL, s’inscrit dans une évolution générale de la profession vers une obligation de formation continue, avec évaluations et nécessité de se former et s’informer.

Ainsi, le benchmark des bonnes pratiques, de ce qui se fait ailleurs, n’est plus seulement de la curiositĂ© scientifique mais s’inscrit dans le cadre normatif du mĂ©tier de chirurgien.

Les tips and tricks en chirurgie, des secrets bien gardés

Les tips and tricks, ou trucs et astuces, sont ces dĂ©tails qui font vraiment la diffĂ©rence lors d’une intervention chirurgicale. Fruit d’annĂ©es voire de dĂ©cennies d’expĂ©rience, ils apportent un “plus” irremplaçables et sont la vĂ©ritable signature du KOL. Pourquoi positionner l’écarteur de telle façon, pourquoi orienter un instrument selon tel angle… Ce sont les secrets des doigts d’or, difficiles Ă  dĂ©crire et Ă  Ă©crire, et pourtant si importants une fois au bloc opĂ©ratoire.

Alors, comment transmettre ces trucs et astuces prĂ©cieux ? C’est lĂ  que la manière de mettre en valeur la collaboration KOL – dispositif mĂ©dical prend tout son sens.

L’innovation au service de la transmission : la solution proposée par Revinax aux KOL

Dans la peau d’un KOL

Revinax s’est penchĂ©e sur la question de la transmission des bons gestes en chirurgie. Notre co-fondateur, Maxime Ros, est lui-mĂŞme neurochirurgien. Il connaĂ®t donc bien les problĂ©matiques de la profession. Le principe disruptif de notre solution : glisser l’apprenant dans la peau du KOL en train d’exĂ©cuter tout son art dans une intervention rĂ©elle.

Par l’activation des neurones miroirs, la mémorisation et l’appropriation sont grandement facilitées. Notre solution propose donc aux entreprises de dispositifs médicaux et aux KOL de co-créer un tutoriel immersif en réalité augmentée, grâce à un ensemble de caméras filmant le bloc ainsi qu’une caméra placée sur le KOL.

Le tutoriel est complété par des données additionnelles et séquencé en chapitres. L’apprenant, en immersion grâce au casque VR ou à un cardboard (visiocasque léger sur lequel on place son téléphone portable qui fait office d’écran), est donc confronté aux bons gestes opératoires, comme si c’était lui-même qui les pratiquait.

Les tips and tricks en live !

Cette association KOL/dispositif mĂ©dical est l’occasion unique pour le KOL de transmettre son art en direct et pour l’apprenant de recrĂ©er lui-mĂŞme le geste, encore et encore.

Ces secrets et ficelles du métier sont restitués dans le bon environnement, avec le bon point de vue et non pas hors contexte. Le KOL est ainsi sûr que son art n’est pas déformé, qu’il n’y a pas de déperdition dans la précision du geste.

Un process simple Ă  prendre en main, facilitant pour le KOL

VR, rĂ©alitĂ© virtuelle, ces termes peuvent en refroidir certains, leur laissant penser peut-ĂŞtre que les tutoriels immersifs sont rĂ©servĂ©s aux “geeks”. Bonne nouvelle : ces tutoriels sont conçus pour ĂŞtre très faciles d’accès ! Qu’on soit “old school” ou indiffĂ©rent Ă  la technique, on ne peut qu’ĂŞtre surpris par l’aisance et la simplicitĂ© de l’expĂ©rience. Par ailleurs, le fait que ce soit basĂ© sur la vidĂ©o permet de rendre l’expĂ©rience beaucoup plus “familière” contrairement aux images de synthèse.

*KOL : Key Opinion Leader. Un chirurgien réputé,dont l’expertise est reconnue par ses pairs.

Vous aimez cet article ?

Partagez-le sur Facebook
Partagez-le sur Twitter
Partagez-le sur Linkdin
Partagez-le par Email

A propos de l'auteur

Recevez nos articles directement dans votre messagerie...

Inscrivez-vous à notre newsletter dédiée aux technologies immersives

FR - Newsletter - LP

En soumettant ce formulaire, vous acceptez que Revinax mémorise et utilise vos données personnelles dans les conditions décrites dans la Déclaration de confidentialité.

Effectuez une recherche sur le site :